arKitect Module Surete de Fonctionnement F

(Code: arKitect SAFETY ModF)

Envoyer à un ami
Ajouter aux favoris
48,00 EUR
Ajouter au Panier
arKitect Module Surete de Fonctionnement F
 
 
cliquer ici pour demander une demonstration du logiciel cao
 
 
 
Module Safety

Le module Safety est une extension de System Engineering Essentials qui permet de réaliser les activités de sûreté de fonctionnement en utilisant les descriptions fonctionnelle et système.

Le module Safety propose les fonctionnalités suivantes :

Analyse risques clients incluant :
- Identification des évènements redoutés de haut niveau
- Identification et quotation des événements indésirables clients
- Analyse préliminaire de risque

Analyse risque système incluant :
- Construction et synthèse des arbres de défaillance
- Analyse AMDEC
- Synthèse de diagrammes combinés arbre de défaillance et AMDEC

 
 
Un arbre de défaillance utilisant la description système

Le module Safety est compatible avec le module Mechatronics.

 

Rappels sur le module Developer

 


Développer un modèle

Cliquer sur l'image pour lancer la vidéo
 


Variantes et options

Cliquer sur l'image pour lancer la vidéo
 

Définition du cycle de vie produit et capture des exigences

Cliquer sur l'image pour lancer la vidéo


Analyse fonctionnelle du besoin

 
Cliquer sur l'image pour lancer la vidéo

    Avec arKItect Developer, les utilisateurs peuvent exploiter un méta-modèle mis au point avec arKItect Designer et développer une représentation graphique multi-échelle de leur système.

    En utilisant la technologie arKItect, arKItect Developer permet d'éditer des schémas de grande taille avec une grande facilité. Plusieurs utilisateurs peuvent intervenir de manière simultanée sur la même représentation. Des utilitaires projets permettent de réaliser le versionnement et la comparaison de projets. Enfin, les modèles peuvent être enrichis par un contenu actif à base de scripts.
     
    Schéma bloc interne – Arbre d'objets
     

    Dans chacune des vues de travail l'utilisateur dispose d'une palette de types à partir desquels il peut créer de nouveaux objets ou de nouveaux flux. Ces objets et flux s'assemblent graphiquement en un schéma bloc interne. Le schéma pouvant être hiérarchique, un arbre d'objets (ObjectView) permet de naviguer dans la hiérarchie du schéma.

    Sur un schéma donné l'utilisateur peut par un simple clic droit récupérer les informations concernant un objet ou un flux. Un dictionnaire d'objets est également disponible. Il permet de lister tous les types utilisés et tous les objets de chaque type présents dans l'espace de travail.

    Un exemple de schéma bloc interne

    Cohérence des flux multi-niveaux garantie

    Par construction arKItect Developer respecte les règles de modélisation définis par arKItect Designer. De plus il maintient en cohérence automatiquement tous les flux échangés et l'accostage des vues est réalisé par l'outil et non l'utilisateur.

    - Le type de flux est conservé au travers de la hiérarchie
    - Les vues restent en cohérence entre elles
    - Les flux produits et non consommés sont identifiés clairement
     

     

     

    Vues et filtrages

    Les vues de travail définies avec arKItect Designer sont utilisées pour développer le modèle de manière efficace : à chaque vue sont associés uniquement les blocs et les flux qu'il est possible d'utiliser dans cette vue.

    Vue filtrée : système, sous-système et déclinaison d'exigences
     

    Vue filtrée: l'arbre de déclinaison des exigences

    Vue filtrée : le système,
    les différents sous-systèmes et les interfaces
     

    Prise en compte des options et variantes

    Dans tout projet de développement apparaissent naturellement des options et des variantes de développement. Avec arKItect Developer, dans un modèle donné, l'utilisateur peut déclarer toutes les options et variantes. Ainsi un seul modèle peut contenir toutes les variantes d'un projet donné.

    Un mécanisme de filtrage graphique simple permet de visualiser tout ou partie des variantes étudiées.

    A gauche : Un modèle enveloppe permet de représenter deux variantes du projet

     
    Gestion des exigences

    La « gestion des exigences » recouvre plusieurs sens selon le type de système sur lequel elle s'applique et l'étape de développement sur laquelle elle intervient.

    Très en amont dans un projet, la collecte des exigences vise à clarifier un besoin, cadrer la nécessité de développer un nouveau système (on parle du « système d'intérêt » quand il est identifié).
    Les exigences peuvent être regroupées dans un document contractuel entre un maître d'ouvrage et un maître d'œuvre : on parle alors de Cahier des Charges. Ce dernier peut d'ailleurs être plus ou moins directif quant aux solutions à développer.

    Ce n'est pas toujours le cas, sur les marchés Grand Public, les « exigences du marché » ne sont pas explicites et chaque OEM doit les synthétiser en fonction de son positionnement.
    Lors de la conception, les exigences sont raffinées ou dérivées, c'est-à-dire que pour réaliser une exigence, on va utiliser des composants existants ou créer de nouveaux systèmes. Dans le premier cas, les composants réutilisés arriveront avec des exigences propres, dans le second, les nouveaux systèmes hériteront de nouvelles exigences. Pour être certain qu'une conception répond au besoin initial, on maintient donc une traçabilité entre un besoin initial et des choix de réalisation. C'est aussi durant la phase de conception que l'on doit faire le choix des solutions. Le raffinement des exigences à ce niveau permet d'argumenter le processus de décision.

    Lors du développement (c'est-à-dire lorsque tous les choix technologiques ont été réalisés), les étapes de raffinement et de dérivation sont poursuivies sur la conception détaillée du système d'intérêt.

    A toutes les étapes, il est recommandé d'associer aux exigences des tests de validation, c'est-à-dire d'expliquer comment on pourra vérifier qu'une exigence est bien satisfaite et permettra de faire la recette de la livraison du système ou de ses parties.

    Le problème dans la conception et le développement des systèmes, c'est que tout bouge tout le temps. D'abord le contexte général du système d'intérêt, les sociétés qui réalisent, les opportunités technologiques, etc. Il est reconnu aujourd'hui que les exigences dans un projet complexe vont évoluer sérieusement entre le démarrage et la livraison du projet. Cela renforce la nécessité de traçabilité des exigences et d'analyse d'impact à toutes les étapes de la conception.
     

    Scripting

    Les modèles arKItect peuvent être enrichis de scripts écrits en langage Python.

    Les fonctions de base sont regroupées de la manière suivante :
    - Fonctions de manipulation des objets
    - Fonctions de manipulation des variantes et options
    - Fonctions de manipulation de l'historique des éditions

    Des librairies s'appuyant sur ces fonctions de base sont également disponibles :
    - Export et import de modèles au format XML
    - Export et import des variantes au format xml
    - Fusion de modèles
    - Réorganisation des graphiques

    Un exemple simple de script est donné ci-dessous : un modèle contient des objets qui disposent tous d'un attribut « cost ».
    Le script Python suivant permet de calculer la somme des coûts de tous les objets composant un objet :

    def calccost(self):
    Sum = 0
    Comp_children = self.GetChildList(["component"])
    for comp in Comp_children:
    Cost_attribute = comp.GetAttribute("cost")
     

     

    System Engineering Essentials

    System Engineering Essentials permet aux utilisateurs de mettre en œuvre de manière simple une démarche d'ingénierie système. Il utilise la technologie arKItect et propose un méta-modèle dédié à deux phases essentielles de l'Ingénierie Système qui sont la spécification ou analyse fonctionnelle externe, et le design système ou analyse fonctionnelle interne. Il propose en standard des livrables indispensables des projets.
     
    Les vues utilisateurs sont préparées pour une mise en œuvre rapide du process.
     
     
    Les vues utilisateurs préparées pour la démarche d'ingénierie système
     
     

    Introduction à System Engineering Essentials
     
    Introduction à Essentials
    Cliquer sur l'image pour lancer la vidéo
     

    Spécification système – analyse fonctionnelle externe

    La phase de spécification système, aussi appelée analyse fonctionnelle externe, permet de définir le besoin de l'utilisateur vis-à-vis du système étudié :

    - description du cycle de vie du produit à concevoir
    - description des exigences fonctionnelles et non fonctionnelles
    - description des parties prenantes
    - définition des fonctions du produit à concevoir
    - allocation des exigences sur les fonctions

     

    L'utilisateur est guidé dans les démarches d'analyse et peut par exemple rapidement définir le cycle de vie du produit à développer et les points de décision, ou bien des diagrammes décrivant les parties prenantes, les contextes, les fonctions attendues.

    Représentation des exigences des parties prenantes dans une phase particulière du cycle de vie

    Design du système – analyse fonctionnelle interne

    La phase de design du système comprend les activités suivantes :
    - déclinaison et raffinement des exigences
    - analyse fonctionnelle interne
    - allocation des exigences sur les fonctions et les sous-fonctions
    - définition système
    - allocation des fonctions et sous-fonctions sur le systèm

     
     

     

     

    Design système - analyse fonctionnelle externe
     

    Introduction à la phase de conception

    Cliquer sur l'image pour lancer la vidéo
     
     
    L'utilisateur peut par simple glisser-déplacer représenter une déclinaison d'exigences :
     
    Déclinaison d'exigences
     
     
    Mécanisme de déclinaison des exigences
     
    Cliquer sur l'image pour lancer la vidéo
     

    Définition de l'architecture fonctionnelle
     
    Cliquer sur l'image pour lancer la vidéo
     
     
    Construction de l'architecture physique
     
    Cliquer sur l'image pour lancer la vidéo
     
     
    L'utilisateur peut également représenter l'allocation des fonctions sur des composants
     
    Allocation des fonctions sur des composants
     

     

    Allocation des fonctions sur les composants

    Cliquer sur l'image pour lancer la vidéo

    Livrables projet

    Des scripts ont été mis à disposition à l'utilisateur pour générer les livrables projets suivants :

    - dossier


    La Technologie arKitect
     

    La représentation système multi-échelle

    arKItect permet de représenter graphiquement des systèmes de grande taille, hiérarchiques, avec des formalismes de représentations multiples qui peuvent coexister.

    Des objets graphiques sont reliés entre eux par des flux. Ces éléments graphiques peuvent être typés pour représenter tout type de domaine technique :

    - Logiciel : schémas blocs, flux de données, diagrammes d'états, …
    - Physique : électrique, thermique, mécanique, …
    - Organisation : services, départements, flux d'informations, …

    Les éléments peuvent s'imbriquer simplement et représenter des systèmes à plusieurs niveaux de hiérarchies. arKItect maintient en cohérence tous les flux échangés entre les niveaux de la hiérarchie, à tout instant et pour tous les utilisateurs.

    Représentation d'un système à plusieurs niveaux de hiérarchie
     

    Modélisation souple – Création de méta-modèle

    arKItect dispose d'un éditeur de méta-modèle graphique permettant d'adapter l'outil à ses propres métiers ou processus.

    La création d'un méta-modèle est réalisée simplement en utilisant :

    - L'éditeur de types et de matrices de relations qui permet de définir les objets et les flux, leurs paramètres ainsi que leurs règles de composition. Par exemple, les objets sont des composants logiciels et les flux des contrôles.
    - L'éditeur de vues qui permet de définir les vues qui mettent à disposition à l'utilisateur final uniquement les éléments qui lui sont nécessaires.
     
     
    Gestion simple des options et des variantes
     
    Les options et variantes apparaissent naturellement dans les processus de développement. On peut citer par exemple des options dans les cahiers des charges, des variantes de solutions.
    arKItect propose en standard la prise en compte des options et des variantes de manière simple :
    - Au niveau objet : chaque objet peut contenir des options
    - Au niveau projet : les options choisies peuvent être regroupées en variantes
    - Un filtre graphique permet d'accéder simplement à une variante spécifique ou au système enveloppe.
     
     

     
    Un modèle enveloppe permet de représenter deux variantes du projet

     

    Projets de grande taille – Multi-utilisateurs
     
    arKItect permet de traiter et de représenter jusqu'à 100 000 objets graphiques et autorise l'édition simultanée par plusieurs utilisateurs en réseau.
    arKItect dispose d'une gestion des droits d'accès adaptée aux projets de grande taille. Différents rôles et accès peuvent être définis : définition de méta-modèles, édition d'une partie de modèle, limitation en lecture, écriture, …
    Les vues peuvent être adaptées et réservées à des métiers ou des groupes d'utilisateurs pour gagner en efficacité ou bien préserver la confidentialité des informations.
     

     
    Plusieurs utilisateurs éditent simultanément le même modèle arKitect

     

    Modes Saas - Montant mensuel / architecte mentionné