Blog

Annuaire des adhérents de la Fédération Forge Fonderie




Annuaire des adhérents de la Fédération Forge Fonderie

Voici l’annuaire des adhérents de la Fédération Forge Fonderie, qui représente les entreprises du secteur de la mise en forme des métaux par moulage et par forgeage.

blog emplois industrie fondeursLes fondeurs et les forgerons fournissent des produits complexes, tels que des pièces de structure et de sécurité, avec un savoir-faire reconnu par leurs clients tant nationaux qu’internationaux. Les produits forgés et moulés sont présents dans tous les marchés : Automobile, aéronautique, BTP, ferroviaire, construction navale, défense, voirie, énergie, luxe, chimie, équipements et constructions mécaniques, loisirs, etc.

Fortes de près de 500 établissements, de 41 100 salariés, et produisant 2 200 000 tonnes de pièces de haute technologie pour un CA de près de 7,3 Mrds d’euros (*), ces deux Professions se positionnent ensemble au 3ème rang européen.

Rédigé le  15 oct. 2015 1:57 dans Recherche Emploi  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Liste entreprises Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance Industrielle

La liste des entreprises adhérentes au SNCT, Syndicat de la Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance Industrielle est ci dessous.


snct emplois industrie rechercheVoici la liste des entreprises adhérentes au SNCT, Syndicat de la Chaudronnerie, Tuyauterie et Maintenance Industrielle.Une des principales missions du SNCT consiste à examiner l’état de l’art de la profession. C’est la raison d’être du syndicat.

C’est la raison pour laquelle le SNCT rédige les codes de construction de la profession :
CODAP® Divisions 1 et 2 – Code de construction des appareils à pression (version française et anglaise)
Nouvelle édition (2010) en cours de développement
CODETI® Division 1 – Code de construction des tuyauteries industrielles (version française)
CODETI® Division 2 – Code de construction des canalisations de transport (version française)
COVAP® Division 1- Code de construction des générateurs de vapeur, d’eau surchauffée et à fluides thermiques – à tubes de fumée (version française)
Nouvelle édition 2010 en cours de rédaction
CODRES® Division 1 – Code de construction des réservoirs de stockage cylindriques verticaux (version française et anglaise) – 2007
CODRES® Division 2 – Recommandations pour la maintenance des réservoirs de stockage cylindriques verticaux (version française) – 2009
Recommandations pour la réalisation d’équipements destinés aux industries Agroalimentaires, Pharmaceutiques & Cosmétologiques
Préparation de la première édition de ces recommandations
Division 1 – Recommandations pour la réalisation d’équipements destinés aux industries agroalimentaires (2010)
Division 2 – Recommandations pour la réalisation d’équipements destinés aux industries pharmaceutiques et cosmétologiques

Rédigé le  14 oct. 2015 1:49 dans Recherche Emploi  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Quels sont vos points faibles ?

points faibles recherche emploiLa plupart des candidats répondent qu’ils sont trop perfectionnistes ou trop minutieux, et transforment ainsi leurs défauts en qualités !

L’employeur ne pose pas cette question pour vous embarrasser. Il veut simplement se faire une idée sur vous et, par le fait même, tester votre capacité à vous remettre en question. Un autre voudra, quant à lui, connaitre les risques qu’il prend en vous embauchant.

Les points faibles

Il n’est pas nécessaire de se montrer parfait. Rien n’est plus énervant et irréaliste que quelqu’un qui prétend ne pas avoir de défauts. D’ailleurs, qui n’a jamais eu d’échecs ni de doutes ?

Montrez que vous vous connaissez vous même et donc que vous discernez vos faiblesses. Vous êtes attentif à celles ci et vous avez développé des mesures pour en tenir compte. Ainsi, on passera rapidement à autre chose.

Si vous êtes désordonné et que vous postulez un emploi en bureau des méthodes, vous n’êtes pas sur la bonne voie ! Il en va de même si vous êtes individualiste alors que l’emploi que vous souhaitez exige de nombreux travaux d’équipe. Si l’on vous pose l’inévitable question, le mieux est de répondre que vous n’avez pas de défauts majeurs, puis d’énumérer les points que vous pourriez améliorer.

Des réponses possibles grâce au coaching

Faites toujours suivre votre défaut d’une solution pour vous améliorer. Voici quelques réponses envisageables :

BAVARD : On ne dit pas : « je parle toute la journée avec mes collèges », mais : Certains disent que je parle beaucoup. En fait, je communique souvent avec les équipes pour bien comprendre les enjeux et les répercutions que mon travail peut avoir. Par exemple, quand on lance un nouveau produit, cela impacte le les méthodes, le support client, la qualité, les calculs… Pour moi, une bonne communication permet une bonne préparation.

SENSIBLE : On ne dit pas : « je suis touché dès que je suis contrarié », mais : Je suis un peu sensible. C’est parce que je prends à cœur mon travail. j’ai tendance à en faire une question personnelle. Depuis 2 ans, je fais de la relaxation. Et bien ça m’a permis de faire la part des choses et d’être beaucoup moins sensible qu’avant.

TIMIDE : On ne dit pas : « je n’ose pas parler, ni regarder mes collègues dans les yeux », mais : Je suis un peu réservé. Vous ne me verrez pas passer des heures à papoter à la machine à café. Je préfère travailler dans le calme, et rendre mon travail dans les temps. J’essaie de m’améliorer en participant à des discussions entre amis. Je suis un peu timide, mais lorsque je commence à me sentir bien dans un groupe, je suis capable de m’investir. Depuis 6 mois, je prends des cours de théâtre. Ça m’aide énormément. Je suis beaucoup plus à l’aise quand je prends la parole en réunion.

DESORGANISE : On ne dit pas : « je suis bordélique », mais : Mon bureau n’est pas forcément le plus rangé. C’est mon côté créatif. Mais mon travail, lui, est très carré. Quand on travaille en équipe, il faut savoir être structuré. C’est pourquoi je garde ma créativité pour la phase de réflexion, ensuite je rentre dans le rang. Ou : Je ne vois pas le temps passer en réunion. Il m’arrive de déborder sur la durée prévue. J’en ai conscience et je fais des efforts pour me structurer et me discipliner davantage. Déjà, je crois avoir bien progressé. »

STRESSE : On ne dit pas : « je suis un éternel stressé », mais : Je prends à cœur mon travail. J’ai une petite tendance à être soucieux lorsqu’on me confie un travail très difficile ou complexe, mais c’est par souci de bien faire les choses. Lorsque je me trouve dans cette situation, je valide mon travail plus souvent auprès de mon supérieur. Parfois, quand les délais sont courts, je peux paraître stressé. Mais au fond, c’est un moteur pour continuer de me dépasser et atteindre les objectifs fixés.

ANGLAIS On ne dit pas : « I don’t speak English », mais : En anglais, je suis plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral. Mais je travaille ce point en apprenant le vocabulaire technique. Je me fais mon livret de vocabulaire. J’écoute des films en anglais, et je regarde les sous titres anglais Et pour pratiquer, j’ai prévu de partir 15 jours à Londres pour les prochaines vacances.

LENT (OU FAIGNANT) : On ne dit pas : « je suis un escargot / je glande toute la journée », mais : Pour certains, je prends trop de temps avant d’agir. En réalité, j’ai besoin de prendre le temps de la réflexion et de l’analyse. Un projet lancé à la va-vite aura des répercutions négatives sur toutes les équipes, et sur le client final.

IMPATIENT : On ne dit pas : « je ne sais pas attendre », mais : Parfois, je suis un peu impatient. Quand je travaille sur un projet, j’ai hâte qu’il soit lancé. Avec les années, j’ai appris à canaliser mon énergie et à savoir attendre. Rome ne sait pas faite en un jour.

CARRIERISTE On ne dit pas : « je suis prêt à écraser mes collègues pour booster ma carrière », mais : Je crois énormément aux valeurs du travail. Certains appellent cela du carriérisme. Je ne suis pas d’accord. Être fidèle à l’entreprise et voir ses efforts récompensés sont pour moi synonymes de reconnaissance. C’est pourquoi je m’investis beaucoup dans mon entreprise et j’espère acquérir toujours plus d’expériences et, au fil des années, pouvoir monter les échelons.

TETU On ne dit pas : « je suis têtu comme une mule », mais : On m’a dit une fois que j’étais têtu. En fait, pas du tout. J’ai parfois besoin d’être convaincu. Si on me dit qu’il faut arrêter de vendre tel ou tel produit alors que les clients les plébiscitent, j’aime savoir pourquoi.

AVARE On ne dit pas : « je suis radin », mais : Certains plaisantent en disant que je suis près de mes sous. En réalité, je gère parfaitement les budgets de mon département.

N AIME PAS LE CONFLIT On ne dit pas : « je suis toujours d’accord », mais Il est difficile pour moi de dire non. En fait, j’ai encore tendance à dire oui facilement, mais en y ajoutant maintenant une échéance réaliste. Je n’aime pas réprimander les gens, alors quand j’ai à le faire, je commence par un élément positif.

Révélez de vrais défauts sur vous, mais qui sont en fait mineurs et corrigibles dans le cadre de votre emploi. Vous pouvez tout aussi bien mentionner un point faible qui n’est pas du tout en lien avec vos fonctions professionnelles. Par exemple, vous pouvez avouer être un peu désordonné à la maison, mais en précisant qu’au travail, vous êtes tout le contraire : vous occupez bien vos fonctions, vous êtes organisé et structuré.

Ne vous faites plus surprendre par cette question. Prévoyez une liste de points à améliorer pour ne pas figer bêtement devant l’employeur.

Ne vous dévalorisez pas devant le recruteur.

Cliquez sur les icônes j’aime de Facebook, Twitter, G+, Linkedin

Rédigé le  12 oct. 2015 1:40  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Quels sont vos points forts ?

Quels sont vos points forts ?

points forts recherche emploiVotre recherche d’emploi doit vous rapprocher ce qui vous convient bien. Il est bien sûr important de passer 7H à 8H par jour dans un travail qui vous convient, ou vos compétences sont bien adaptées aux aptitudes demandées. Les compétences, ce sont vos points forts.

De toute façon, il y a de grandes chances que l’on vous les demande pendant l’entretien. Au delà de vos points forts, il est important, comme lors que l’on demande vos points faibles, de montrer que vous avez du recul sur vous même, que vous vous connaissez, et donc que vous conduisez votre barque pour le mieux.

Voici plusieurs compétences. Lesquelles vous caractérisent le mieux?

PRÉCISION : Vous accordez une attention particulière aux détails.
Vous vérifiez l’exactitude de l’information que l’on vous transmet.

INITIATIVE : Vous prenez des décisions avant que la situation l’exige.
AUTONOMIE : Vous effectuez des tâches difficiles sans aide ou avec
un peu d’aide.
COLLABORATION : Vous travaillez efficacement avec les autres.
EFFICACITÉ : Vous trouvez des moyens plus rapides pour effectuer une tâche.
Vous trouvez les moyens pour atteindre les résultats attendus.
FIABILITÉ : Vous faites les choses selon l’horaire prévu. Vous répondez aux attentes que l’on a envers vous. Vous renégociez vos engagements le cas échéant.
ESPRIT MÉTHODIQUE : Vous abordez les tâches étape par étape. Vous établissez des priorités selon les objectifs à atteindre.
SOUPLESSE : Vous modifiez votre horaire de travail pour vous ajuster
à une situation. Vous vous adaptez facilement aux nouvelles façons
de faire les choses, en particulier si vous devez travailler sur plusieurs projets simultanément.
CREATIVITE : Vous imaginez ou construisez et mettez en œuvre une vision nouvelle, un concept neuf, un objet nouveau ou à découvrez une solution originale à un problème posé.
CAPACITÉ À DÉCELER LES PROBLÈMES : Vous reconnaissez rapidement les problèmes liés à une situation. Vous détectez les cas où il manque de l’information importante.
PERSÉVÉRANCE : Vous faites des efforts pour surmonter les obstacles.
Vous vous efforcez d’obtenir l’information ou l’aide nécessaire
malgré les difficultés.
LEADERSHIP : Vous avez de la facilité à être à la tête d’un groupe. Vous savez parler aux gens et faire accepter vos idées.
PERSUASION : Vous utilisez les bons arguments pour convaincre les autres.
PRÉOCCUPATION : Vous prenez le temps d’écouter les gens qui vous entourent.
Vous êtes attentive ou attentif aux besoins des autres.
CLARTÉ DANS VOS COMMUNICATIONS : Vous expliquez ou écrivez les choses pour que les autres vous comprennent facilement.
AFFIRMATION : Vous êtes capable d’exprimer et défendre vos opinions
et de décrire et expliquer vos façons de faire.
MAÎTRISE DE SOI : Vous contrôlez vos émotions lorsque vous éprouvez de la peine,
de la contrariété ou de la colère. Vous pesez les choses soigneusement avant de parler ou d’agir.

La plupart du temps, les qualités nécessaires pour un poste sont décrits dans l’annonce. Dans le cas d’un travail de laboratoire ou d’un service d’essais, par exemple, les qualités recherchées pourraient être la minutie, le sens du détail, la patience. Dans un bureau d’études , la créativité, la collaboration avec les autres, la fiabilité.

Voici d’autres exemples de points forts : Assiduité , Capacité de travail , Dynamisme , Faculté d’adaptation, Mémoire , Qualité et fini du travail , Résistance nerveuse, Calme , Confiance en soi , Curiosité d’esprit, Esprit de synthèse , Goût des responsabilités , Sens de l’organisation, Vivacité d’esprit…

Merci de cliquer sur les icônes J’aime de Facebook, Linkedin, G+, Twitter

Rédigé le  8 oct. 2015 1:33 dans Recherche Emploi  -  Lien permanent
0 Commentaires  

Annuaire des sociétés de services en ingénierie en France.

Voici la liste des sociétés de services en ingénierie en France.

blog emplois industrie rechercheL’ingénierie au service du cadre de vie

Infrastructure : Aménagements touristiques et de loisirs, Aménagements urbains, Barrages, Hydraulique agricole et urbaine, Hydraulique fluviale, Ouvrages d’art, Ports, aéroports, Routes, Systèmes de transport, Télécommunications, Tunnels…

Bâtiment : Bâtiments industriels, Bureaux, logements, Centres commerciaux, Écoles, hôpitaux, Gares, grands ouvrages fonctionnels, Hôtels …

Environnement : Traitement des eaux, Traitement et stockage des déchets, Usine d’incinération, Aménagements et développements ruraux …

L’ingénierie au service de l’industrie : ouvrages, équipements, produits industrielsblog recherche emplois industrie

Aéronautique, Agro-industrie, Énergies: thermiques et hydrauliques, Chimie, Hydrocarbures, Industries manufacturières, Métallurgie/Mécanique, Nucléaire, Pétrochimie, Pharmacie, Traitement des déchets …

La suite sur Blog Emplois Industrie

Rédigé le  7 oct. 2015 1:44 dans Recherche Emploi  -  Lien permanent
0 Commentaires  

9 conseils pour réussir l’entretien d’embauche dans l industrie

9 conseils pour réussir l’entretien d’embauche dans l industrie

blog emplois  industrieCa y est, vous avez été convoqué par le recruteur. Voici le conseils que vous pouvez utiliser pour réussir votre entretien d’embauche :
1 – Venez avec un cahier et un crayon. Vous pourrez noter le nom des gens que vous rencontrez, avec la bonne orthographe ou le bon email. Vous montrez aussi que vous ne venez pas "les mains dans les poches”, en dilettante. Vous pouvez aussi noter les dates importantes (formation, vacances déjà planifiées, autres entretiens, documents  à envoyer ou à apporter la prochaine fois, tâches concrètes à effectuer dans le travail…, ). Vous montrez ainsi votre professionnalisme. 
2 – Arrivez à l’heure.  Il est peut être préférable d’arriver en avance, surtout si c’est la première fois : où parquer votre voiture si vous venez en voiture ? Combien faut il marcher, si vous êtes venus en transport en commun ? est ce que cette ligne de RER  a des problèmes de retard fréquents ?
3 – Habillez vous correctement. Une chemise, un pantalon à pli feront l’affaire.  Par la suite, si tout marche bien, vous noterez la façon dont les gens s’habillent et vous vous habillerez comme eux.
4. Venez avec votre CV. Il vous permettra de retrouver le fil de vos idées le cas échéant.
5 – Le recruteur commencera l’entretien. Vous pouvez commencer à vous présenter et à présenter votre première expérience par exemple. Assez rapidement, si le recruteur ne l’a pas déjà fait, demandez en quoi consiste le travail. Avec ces informations, vous pourrez , dans vos diverses expériences, faire des analogies ou des rapprochements avec ce qui vous est demandé, et renforcer votre position par des exemples concrets.
6 – Soyez concrets : pour chaque poste décrivez où vous avez travaillé, ce que produisait l’entreprise dans laquelle vous avez travaillé, le service ou le projet sur lequel vous étiez, les tâches dont vous étiez responsable, et les logiciels et outils que vous avez utilisés.
7. Si vous sentez que le courant ne passe pas, demandez si vous êtes clair, si le recruteur a besoin de plus d’informations, pour pouvoir éclaircir la situation pendant que vous êtes en sa présence.
8. Vers la fin de l’entretien, demandez au recruteur ce qu’il pense de votre candidature. Il est possible qu’il ne dise pas tout (c’est normal) , mais ce qu’il dira peut contenir de bons indices pour le futur.
9. Demandez lui quelles sont les prochaines étapes : vous montrez que vous êtes prêt pour la suite, et que vous êtes intéressé(e) par le poste. Il peut vous dire de rappeler dans une semaine, fixer un rendez vous avec une autre personne, vous demander des informations plus précises …

S’il vous demande votre numéro de Sécurité Sociale et votre lieu de naissance, alors vous êtes près du but !

Credit Photo Julian Bleecker

Cliquez sur les icones pour dire "j’aime”

Rédigé le  3 oct. 2015 1:25 dans Recherche Emploi  -  Lien permanent
0 Commentaires